Poesia da fare : Rivista di poesia on line

 

Poesia da fare – Rivista mensile di poesia on line

Sujet : Articolata nelle sezioni: Editoriale, Testi, Letture, Immagine, accomunate dal tema dell’attenzione. Attenzione ai testi poetici, al senso, presenza a sé, disponibilità alla poesia di questi anni e, nel rumore della società dello spettacolo, allo specifico di una sola immagine: pochi testi, poche letture, una sola immagine. Quasi una dieta della mente o una sua ecologia all’inizio del millennio. Il condensato di questo flusso continuerà a precipitare nei Quaderni di poesia da fare

ISSN : 1828-7360

Langue : Italien

Format : Html, Pdf

Catégorie : 800 Littérature

 

2 Réponses to “Poesia da fare : Rivista di poesia on line”

  1. Twitter Trackbacks for Poesia da fare : Rivista di poesia on line « La Criée : périodiques en ligne [periodiques.wordpress.com] on Topsy.com Says:

    […] Poesia da fare : Rivista di poesia on line « La Criée : périodiques en ligne periodiques.wordpress.com/2009/10/11/poesia-da-fare-rivista-di-poesia-on-line – view page – cached Cette entrée a été publiée le Dimanche 11 octobre 2009 à 11:43 et est en lien avec 800 Littérature. Vous pouvez suivre toutes les réponses à cet article à l'aide du flux RSS 2.0. Vous pouvez… (Read more)Cette entrée a été publiée le Dimanche 11 octobre 2009 à 11:43 et est en lien avec 800 Littérature. Vous pouvez suivre toutes les réponses à cet article à l'aide du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site. (Read less) — From the page […]

  2. Antonio Carano Says:

    Percorro i tuoi
    silenzi in questo
    marzo inquieto, che
    bagna sole e panni.
    Mandorli e gardenie
    – abusate rose –
    inventano ancora,
    come sempre, il
    nulla – il reiterato
    inganno- dei tuoi
    occhi, dei tuoi fianchi.
    E bianchi si riaprono
    i diari – giardini
    di rami o fiori
    secchi e avari –
    per scrivere di
    nuovo, nella sera,
    vermigli tremori e
    sogni da scolari.
    Percorro i tuoi
    silenzi, amore,
    come un equilibrista
    il vuoto, o un usignolo
    il canto. L’eternità,
    mi dico, è un
    pazzo, che volta e rivolta,
    svagato, un guanto.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 99 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :